mercredi 23 avril 2014

CENI :est-ce le retour au bercail du C7 ?

On apprend de sources spéciales proches de Abderrahmane Ould Hamza , le secrétaire général de la CENI , qu’on va bientôt procéder à un changement radical au sein de l’ instance dirigeante de cette institution , à savoir le C7 ( comité directeur) , organe qui se partage tous les pouvoirs , des finances aux recrutements en passant par la gestion de tout ce qui est CENI ! Cet organe dictatorial est composé de ce qui suit : - L’homme de Lahwach , monsieur Abdellahi Ould Sweid Ahmed , président de la CENI ! - Docteur Ba Mohamed Lemine - Ahmed Ould Eghnahalla - Mohameden Ould Baghah - Memed Ould Ahmed - Moulaye Ahmed Ould Hasni - Docteur Mantita Tandia ,gynécologue ... Il faut dire que ce comité des sages, soit disant, n’accepte que le recrutement de leurs proches ou ceux de madame ! Il reste parfois des miettes que les autres se partagent , avec la part du lion pour Beddené… Le président Aziz a été très clair en disant que toutes les questions posées par l’opposition sont négociables, voire acceptables sauf deux : la tête du PM Moulaye et le calendrier électoral ! Il reste maintenant à savoir si ce ramassis de personnel bidon, spécialisé dans le trafic d’influences, va partir lui aussi pour donner la chance à des nouveaux protégés d’un nouveau C7, made in HIWAR ? wait and see

mardi 22 avril 2014

Schenker : le nouveau coup du petit Nech !

Le petit Nech , pour ceux qui le connaissent mal , c’est le valet de Mohamed Ould Chriv Ould Abdellahi , patron de groupe MAOA et fondé de pouvoir dans ses différentes filiales ! Monsieur Nech est devenu au fil du temps, un homme d’affaires made in MAOA, dont il connait les méandres, mais aussi les partenaires nationaux et étrangers ! Jusqu’à une date récente, l’homme était directeur administrateur de la société Schenker , spécialisée dans le domaine de la logistique et du transport maritime et partenaire de MAOA dans les cadres des accords qui lient ce groupe aux sociétés étrangères qui exploitent l’or en Mauritanie ( MCM et Tasiast ) ! Mais, depuis 2005 les rapports ont changé et un nouvel homme d’affaires, Aly Ould Eddawlé en l’occurrence, prit le marché de transport des sociétés minières ! IL signa un contrat de soutraitance avec Schenker , pour bénéficier de sa logistique de transport et de son expérience ! Nech essaya plusieurs fois d’écarter Aly, en manipulant Schenker mais en vain ! Aujourd’hui, Nech semble avoir définitivement convaincu Schenker de vendre ses biens, mobiliers et immobiliers, ainsi que son nom commercial à des hommes d’affaires, plus introduits et influents que Ould Eddawla , dans la galaxie du pouvoir , comme Mohcene Ould El HaJ , président intérimaire du sénat et Ould Bobatt ! Bien sur que Schenker , pourra revenir après ce coup … Mais le petit Nech , sortira t-il sain et sauf de ce puzzle ? Rien n’est moins sur …

lundi 21 avril 2014

MAEC : les coudées franches de Teguedi One !

Le plus grand mouvement diplomatique, d’ une aussi grande envergure , n’ a jamais été l’ œuvre du ministre des affaires étrangères lui-même (MAEC ) depuis le 28 novembre 1960 à nos jours ! Mais, cette fois-ci , c’ est bien clair : le MAEC est l’artisan de ce mouvement , de A à Z puisqu’il a tenu compte des critères stipulés dans le statut régissant le corps diplomatique mauritanien qui n’ a jamais été appliqué par ses prédécesseurs ! En plus, ce mouvement cache un autre mouvement interne qui n’est pas encore sorti, parce que le ministre a demandé son affichage après sa prochaine mission à l’étranger , pour échapper aux pressions de toutes sortes ! Contrairement à ses prédécesseurs, Ould Abdel Aziz délègue une partie des ses prérogatives au MAEC ! Avant ce mouvement Teguedi one, les MAEC n’avaient rien à dire sur leurs départements et tout était géré par la maison ocre ! Est-ce que cela va continuer ? Espérons- le, mais il faut dire que la nomination des ambassadeurs relève du pouvoir discrétionnaire du chef de l’Etat , pouvoir que lui confère la constitution …

dimanche 20 avril 2014

Esclavage : en fin le mécanicien "surfacturé" retrouvé !

Il faut dire que le directeur général de l’agence Tadamoune , maitre Séquelle de l’ esclavage , savait bien qu’il s’agissait de son beau frère Ould Ely El Kory , qui est le fameux mécanicien réparateur du véhicule de Tadamoune , pour une facture de 8 millions d’ouguiyas ! Ce garage a été localisé par les services spéciaux de l’IGE, à coté des écoles Bourg El ILM sur la route de Nouadhibou ! Puisque tout est retrouvé maintenant, que fera maitre Séquelles ? Va-t-il payer de sa propre poche qui n’est rien d’autre que la caisse de Tadamoune , à la place de son beau frère ? Ou fera t-il payer son beau frère, le vrai faux mécanicien spécialiste de surfacturation ? En tout cas, une seule question se pose : maitre Séquelle, démissionnera –t-il avant d’aller à la prison de Dar Naim ? Nous mettrons tout ça au conditionnel, puisque tout accusé est déclaré propre , jusqu’à délivrance des preuves retenues contre lui ! Nous y reviendrons ...

jeudi 17 avril 2014

Du nouveau sur les traces du mécanicien de Tadamoune !

Incroyable mais vrai , LTV vient d’apprendre que le garage mécanique "Hamdy" , qui avait effectué des réparations soit disant sur un véhicule 4X4 appartenant à l’ agence Tadamoune , a été déniché par l’ inspection d’ Etat dont les limiers passent actuellement cette institution –gouffre financer , au peigne fin ! On se souvient que les dites réparations ont coûté au contribuable mauritanien, 8 millions 600 mille ouguiyas ! Une affaire retentissante de détournement qui avait conduit au limogeage sans appel du directeur financier de l’agence , en l’occurrence le fils de Louleid Ould Weddad qui vraisemblablement , a servi de bouc émissaire ! Nos visiteurs auront , dans notre publication du dimanche prochain un vrai scoop sur l’ identité réelle du mécanicien de Tadamoune et des révélations incroyables sur ce cas flagrant de gabegie impunie ! En attendant , maitre Hamdy doit méditer cette leçon de Ould Eddade :il n'y a pas de petit détournement , un détournement c' est un détournement ! Et faites attention aux vaches que vous distribuez à Rosso aux réfugiés parce que si Hamdy le mécanicien vole un œuf, il volera une vache laitière ! Bon weekend .

mercredi 16 avril 2014

Agence Tadamoune : Hamdy égale Ould Eddade II !

Décidément, les leçons ne s’apprennent pas en Mauritanie : la façon dont est gérée aujourd’hui, l’agence Tadamoune par maitre Hamdy et ses acolytes, rappelle bien l’époque de Mohamed Lemine Ould Eddade au commissariat aux droits de l’homme et à la lutte contre la pauvreté ! On se souvient que l’envie de s’enrichir rapidement avait conduit Ould Eddade à la prison de Dar Naim , suite à un rapport de l’IGE ! Mais, comme sa place est aujourd’hui libre , c’est maitre Mahjoub qui sera le prochain occupant de cette maison d’arrêt ! Ce n’est pas impossible, si l’homme ne freine pas sa gabegie quotidienne à l’agence de réhabilitation des anciens esclaves ! Les Harnos , comme disent les Koris , ne connaissent même pas les comptes de l’ agence qui leur est destinée … Les rescapés des événements de 89 et les anciens esclaves , sont normalement les bénéficiaires réels de l’agence Tadamoune . C’ est pourquoi, ils doivent être associés à toute dépense de cette institution, ce qui est loin d’être le cas ! Monsieur Hamdy , comme l’ ex commissaire Ould Eddade confondent biens publics avec leurs poches et les Boyatt et Bindanes de maitre Mahjoub , se posent des questions sur la rapidité avec laquelle les choses se passent à la résidence de l’ancien avocat du diable ! Un autre scandale, c’est le silence acheté de Birame qui a commencé à critiquer au début, puis c’est bouche cousue ! Hé oui, l’argent corrompt et beaucoup d’argent corrompe absolument ! Quant autres Harnos et Koris , ils ne semblent pas être convaincus de l’utilité de cette agence ! Est-ce que maitre Hamdy est tenté par la vérification des nouvelles améliorations qu’à connu la prison de Dar Naim ? En tout cas, maitre, sachez que l’IGE n’a pas d’ami et entre temps, vous avez intérêt à retrouver le garage Hamdi qui a fait des réparations de huit millions d’ouguiyas sur la voiture de l’agence, avant de disparaitre sans laisser d' adresse !

mardi 15 avril 2014

Dialogue : Ould Daddah , sera t-il le vrai perdant ?

Le dialogue vient de commencer pour la énième fois entre le pouvoir et l’opposition au palais des congrès, devenu palais des palabres politiques ! La question qui se pose est de savoir pourquoi les idiots qui participent à ce vain dialogue, se retrouvent –ils de nouveau pour amorcer un nouveau dialogue de sourds ? Y a –t-il des éléments nouveaux pour sortir de l’impasse ? En tout cas, dans toute confrontation il y a nécessairement un gagnant et un perdant, et chaque délégation est venue pour gagner, autrement dit pour ne pas faire la moindre concession ! Même Ould Bourbouss , l’ex maire AC d’El Mina , est intransigeant sur la question du limogeage de M’ rabih , actuel directeur de l’état civil ! Le ministre Sidi O.Zein ne veut pas entendre parler de l’indépendance des magistrats ! Pour Ould Maham , la TVM doit rester la chasse gardée du pouvoir pendant et après la campagne électorale! En ce qui concerne Moudir Ould Bouna l’idiot et le député Mohamed Ould Bebana le bavard, il ne faut même pas donner la moindre parole aux représentants du Mountada ! Quel dialogue ! Ces discussions ressemblent un peu au dialogue en cours entre Moscow et Washington sur la question de l’indépendance de la Crimée, voyez-vous ! Mais dans tout çà, Ahmed Ould Daddah où est-il ? Sera-t-il le vrai gagnant dans cet ultime dialogue ? Trois facteurs essentiels militent actuellement contre le leader du RFD : le temps, le pouvoir et l’opposition elle-même ! Le temps, parce que la constitution limite l’âge du candidat à 75 ans, le pouvoir parce qu’il cherche à se débarrasser de lui en tant qu’opposant potentiel, et en fin l’opposition qui veut le pousser à prendre sa retraite pour donner la chance à un sang nouveau ! Donc , en cas d’échec du dialogue , Ould Daddah sera le vrai gagnant pour continuer à diriger une opposition dont l’unique fond de commerce sera toujours le radicalisme comme stratégie , pour continuer à embarrasser le pouvoir ...