lundi 8 février 2016

Le ministre porte parole met les pieds dans la drogue !

Finis les temps où le langage du bâton et de la carotte, de  l’ancien ministre Izid Bih , ne laissait aucune occasion à la monotonie de se placer lors des conférences de presse sanctionnant les travaux hebdomadaires du conseil des ministres !
En effet, ministre culotté Izid Bih animait avec intelligence ses points de presse au milieu des peshmergas et des ministres au niveau très bas comme Sidi Ould Tah et Sidi Ould Zeine l’ ancien garde des sceaux ! Il amenait la foule des vrais faux journalistes peshmergas sur des chemins difficiles à arpenter évitant ainsi les sujets guet-apens !
Voilà que son remplaçant, un ex député Idablehssen , se limite à des louanges au chef de l’ État dignes de ceux formulés par les coréens du nord  à leur grand leader ! Il se limite à la phrase suivante : « si nous avons des nouvelles, nous vous les communiquerons … » C’est ce qu’on appelle mettre les pieds dans les plats et la poudre aux yeux …
Le ministre aurait dû être plus prudent en gardant le silence sur le dossier de la drogue parce que 24 heures après, il convoqua encore la presse sur instruction du président de la république pour leur dire qu’il y a bien eu la drogue en Mauritanie, ce que les peshmergas savaient déjà ! Cette fois il fut épaulé par les ministres de la justice et celui de l’intérieur qui n’ont pas manqué de monopoliser les caméras des journalistes présents !
Le ministre porte parole du Gouvernement Idabelhassni était incapable de faire des analyses sur la menace que constituent à moyen terme les mafias sud américaines dans notre pays !  Au lieu donc de souligner le danger évident de la présence des mafiosis de l’autre continent chez nous, il se contente de plagier les griots du jour, ce dont Ould Abdel Aziz n’a que faire !
Certains cercles se demandent comment le PM Ould Hademine a –t-il pu proposer un tel profil de nullard, comme ministre porte parole du gouvernement ?   

Nous sommes entrain de créer des autorités inutiles de ceci ou de cela, des délégations d’on ne sait quoi qui ne servent qu’à aspirer les deniers publiques comme la HAPA et la zone franche entre autres, alors pourquoi ne pas créer une autorité qui s’occupe spécifiquement de la drogue qui menace depuis toujours la stabilité dans notre pays ! On pourra bâtir cette institution sur les ruines de l’agence  Tadamoune et nommer maitre Hamdi Ould Mahjoub à sa tête parce que l’esclavage et ses séquelles ne sont plus vendables  en Mauritanie et Biram en sait quelque chose !   En tous cas le démantèlement de ce réseau dangereux et bien organisé chez nous doit amener à réfléchir à  une politique nationale de lutte  contre ce  fléau … 

jeudi 4 février 2016

Drogue : quand la recherche du Salafiste méne à la prise de Cocaine !


La dernière cavale du Salafiste mauritanien  au Sénégal a amené les autorités sénégalaises à procéder à un coup de filer  dans les milieux des mauritaniens délinquants résidants ou de passage dans leur pays !
Très vite on a oublié l’histoire du Salafiste parce qu’on s’est trouvé en plein réseau de tous les interdits en commençant par la falsification d’argent jusqu’ au trafic de la drogue !  
Ce sont des réseaux qui mènent leurs activités sans inquiétude depuis des dizaines d’années et parmi eux on trouve toutes sortes de loubards comme les frères du ministre de l’ équipement et Haidalla junior grand récidiviste international !
L’enquête a très vite progressé et on a trouvé des caches de drogue en plein désert, venue d’Amérique latine !
Le désert mauritanien est si vaste qu’on peut y enfouir des pays entiers, voire tout un continent !
Les spécialistes de la mafia sud américaine ont débarqué la cocaïne en tonneaux dans le désert avec toutes les techniques pour résister au sable et aux matières acides. Ils écoulent leur fameuse marchandise  vers l’Europe par la grande fenêtre atlantique qu’est la Mauritanie ! Et ils trouvent des complices à tous les niveaux dans le pays des hommes bleus !
Les frères sénégalais connus eux pour leur Teranga  séculaire et pour leur amour pour l’argent, s’intègrent facilement  dans le rôle qui est le leur !  
On se rappelle encore qu’en 2008, un avion cargo avait été repéré en plein désert mais il réussit à prendre la fuite avant l’arrivée des forces de l’ordre mauritaniennes du reste mal équipées ! L’avion fuyard a laissé une partie de sa cargaison qui a été récupérée par les autorités mauritaniennes venues en retard par complicité dit-on !
Cette fois, selon des sources bien informées, les mafias auraient diversifié leurs réseaux de transport : des grands bateaux amènent dans leurs calles de la cocaïne bien cachée que des petites embarcations  viennent chercher pour l’acheminer vers l’Europe via tout canal adéquat !
On sait que la mafia ne manque pas d’imagination pour déjouer les mesures de surveillance des frontières … Il est donc plus facile pour eux de mener paisiblement leurs activités criminelles dans les pays du sud comme la Mauritanie et le Sénégal !
La Mauritanie se trouve en face d’ arme à triple tranchant : la mafia de la drogue et sa destination finale , l’ Europe laquelle Europe se retournera à raison contre le pays d’ où est venue la mort de leur jeunesse ; la Qaeda qui touche à tout et qui peut mener des opérations conjointes avec la mafia pour éliminer tout pouvoir qui lui résiste et l établissement sur place des mafias sud américaines dont le principe sacré est de tuer !

Le président de la république et ses forces de sécurité passent des moments difficiles en réfléchissant sur ces questions que le Hiwar ignore pourtant ! Au lieu de crier dehors BASEP, pourquoi ne pas évoquer les menaces de la cocaïne qui constitue une source d’instabilité pour notre pays !         

mercredi 3 février 2016

Troisiéme mandat présidentiel : voler de ses propres ailes !






La Mauritanie n’a jamais connu un assainissement global et une bonne gouvernance aussi digne de ce nom, dans tous les établissements publics , avant l’ arrivée au pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz , et ça même Ahmed Ould Daddah le sait bien !
L’homme a pris l’engagement qu’il a respecté de mettre fin à la gabegie qui rongeait les âmes matérielles du pays à tous les niveaux !  Qui pouvait penser rencontrer à la prison civile des notables propriétaires d’ entreprises ou des centaines de comptables d’ établissements publics qui purgeaient des peines comme monsieur tout le monde ? La justice s’exerce aujourd’hui librement sans intervention extérieure !
Au niveau des libertés fondamentales et de la démocratie, les choses ont connu un progrès sans précédent avec la liberté de la presse écrite, audiovisuelle et électronique !
La liberté d’association et de créer des partis politiques ou syndicats de toutes tendances, est devenue chose naturelle !
Des élections libres et transparentes avec des campagnes populaires  indépendantes sont légion dans le pays … L’opposition a eu tout l’espace et même plus pour exercer ses activités en toute liberté conformément aux textes en vigueur adoptés non pas par le président de la république mais approuvés par l’assemblée nationale au sein de laquelle siègent les représentants de l’opposition !
Le gouvernement accorde un statut généreux au chef de file de l’opposition avec rang de ministre et les avantages qui y sont attachés !
La Mauritanie est connue pour rassembler un monde bariolé de gens aux appétits dangereux, qui peuvent faire exploser la nation elle-même ! Les Koris , les Bidhanis , lesHartanis et les on ne sait quoi , tirent chacun de son coté pour affaiblir le pays comme s’il n’ était pas le leur …

Dans toute cette mêlée, seul un homme a démontré par le respect de la loi et la distribution de la justice pour tous, qu’il peut commander cet univers hétéroclite difficile à canaliser ! Ould Abdel Aziz détient une arme principale qui  est sa conviction profonde que la Mauritanie peut bien exister par ses moyens propres sans compter sur la charité internationale ! Finis les temps où le président de la république passait tout son mandat à sillonner les capitales du monde pour quémander les financements de tel ou tel projets de développement. Ces temps là sont révolus et la Mauritanie peut voler de ses propres ailes !  Ces mots dérangent certes certains de nos visiteurs , mais c' est la vérité ... 

mardi 2 février 2016

Ould Abdel Aziz : RV pour un troisiéme mandat !


Qui croyait un jour que la Mauritanie allait trouver en fin l’homme qui lui fallait ? Jusqu’à une époque récente , les observateurs estimaient que la Mauritanie , comme tout autre peuple n’ aura que les dirigeants  qu’elle mérite , mais cette donne est démentie par l’ arrivée du grand sauveur le 06 juin 2008 , qui trouva devant lui un pays moribond peuplé de truands et de bandits de tous bords s’affiliant à des tribus guerrières , maraboutiques , esclaves ou tributaires sans oublier les négro-mauritaniens qui se croyaient les rois  du monde , cohabitant difficilement avec des sauvages beïdanes , et qui se demandent toujours  jusqu’à quand  cette cohabitation va –t- elle cesser  avec les sales maures ?
Les jours se succèdent, les mauvais présidents aussi  et voilà que le 06 juin béni arriva en fin avec un homme envoyé par Allah pour sauver cette Mauritanie aux déchirures profondes !
Le point fort du président Aziz est qu’il avait déjà un programme en tête aux aspects multiples : économiques, judiciaires et culturels !
Il réalisa des projets titaniques en une période inimaginable comme la route du Dhar ( Atar – Tidjikja ) , qui parsème des crêtes de montagnes jadis inaccessibles !                                                                       Les chantiers grandioses continuent avec  la réalisation de l’aéroport international de Oum Tounsi à Nouakchott qui est devenu comme les autres capitales du monde avec des grandes  artères bien propres et des grands immeubles, comme le nouveau siège de la SNIM  qui devient une sorte de Trade World Center mauritanien !
Bientôt un pont au carrefour Madrid pour desservir  la circulation dans la capitale Nouakchott … A suivre !   


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

lundi 1 février 2016

Sommet de l' UA : Ould Meimou rate Addis !


Les observateurs se demandent pourquoi le ministre des affaires étrangères monsieur Hamadi Ould Meimou répond absent au dernier sommet de l'union africaine à Addis-Abeba !
On a beau dire ceci, ou cela mais il est difficile de justifier l’absence du ministre des affaires étrangères à cet important événement où il doit être toujours présent, protocole oblige ne serait-ce que cela   … Que va-t-on donner comme explication ?
Non seulement le ministre n’était pas présent mais sa place était ‘’Gazrée’’ par la ministre déléguée chargée des affaires maghrébines et des mauritaniens à l’étranger !
Par contre le ministre Ould Meimou était d’une présence envahissante ce matin du 31 janvier à l’aéroport de Nouakchott pour accueillir le président au retour d’Addis-Abeba ! Mais le retour d’Éthiopie sera-t-il le prélude au remaniement ministériel tant attendu et qui selon les salons proches de l’opposition, emporterait l’ingénieur premier ministre, monsieur Ould Hademine !

L’organisation africaine quant à elle, reconnait le travail colossal réalisé sous la présidence de Ould Abdel Aziz en 2014 ! Le bilan de Mugabe en ce qui le concerne reste dérisoire, faut-il le dire, parce que l’ homme est impopulaire chez lui-même et en Afrique australe ! Dans la région des grands lacs , les crises politiques couvent encore et le président du Burundi , le despote Nkurunziza nargue l' Union africaine qu'il met en garde d' intervenir chez lui ! L'union africaine fait marche arriére , comme à l' accoutumée !   

jeudi 28 janvier 2016

Vie des douanes : aprés la féte , la surprise !






Mardi 27 janvier, 3 heures trente munîtes dans les bureaux des douanes du PANPA  , les youyous de Naha Mint Ahmed Aicha envahissent la planète-terre du port !
Pourtant ce  transitaire au féminin  n’est pas connue au port pour être nourricière des vacarmes … Qu' est ce qui se passe ?   Elle suivait pas à pas son héros du jour, monsieur Loulah dont le véhicule venait de s’immobiliser devant son bureau en revenant d’ une audience avec le directeur général des douanes , le Général Dah Ould EL Mamy le vrai celui-là !
La populace du bureau 13 était ahurie en apprenant qu’un mouvement général des douanes venait de sortir en emportant Loulah ! C’est la fin de toute une époque …
Loulah incarnait l’institution douanière elle-même parce qu’il en occupait sans partage, les postes les plus stratégiques à savoir les bureaux 12 et 13  du PANPA et les recettes centrales du trésor public dépendaient de son humeur au quotidien !   
En pliant bagage aujourd’hui, il part avec le souvenir d’ un homme affable malgré ses cotés intraitables sur l’accord des facilités même à ceux qui y ont droit !
Personne ne s’attendait à son départ et pourtant un signe annonciateur venait d’échapper aux observateurs, même aux transitaires les plus informés : le commandement de la revue des troupes et de la levée des couleurs le jour de la fête des douanes n’était pas assuré par Loulah comme d’ habitude !
Mais en atterrissant aujourd’hui à la direction des enquêtes, l’homme emporte avec lui un capital de relations touchant tous les milieux , meme si connaissant la nature des mauritaniens rares sont ceux qui répondront présents en cas de besoin !  
Cependant, le Général de brigade DGD, en prenant des décisions aussi judicieuses que celle de la nomination du nouveau chef de bureaux monsieur Khaled Ould Saleck à la place de Loulah , ne finit pas de nous surprendre ! Le colonel Khaled est en effet un douanier consommé ayant presque fait tous les postes de commandement dans les moments difficiles, surtout à nos frontières !
Au moment où s’ouvre l’ère de la douane numérique ,  on a besoin d’un homme qui maitrise les autoroutes de l’information, car les opérations douanières d’aujourd’hui ne seront plus celles de demain ! Faut-il donc avoir besoin d’un homme aussi compétent comme Khaled , pour succéder à Loulah à l’heure des changements ?  Les usagers du port connaissent déjà assez bien les qualités exceptionnelles de courtoisie, de  politesse et de compétence avérée du nouveau patron des douanes du PANPA !
En devenant chef de bureau titulaire au port , Khaled ne laisse pas son siège de chef de visite vide , loin s’ en faut parce qu’il est remplacé à ce poste par le colonel Vouyah Ould Mayouf officier supérieur qui a fait ses  preuves partout où il est passé …

Mais le nouveau CV2 doit savoir que l’évolution du monde continue à subir les progrès  du numérique et que tout a changé au port sauf Youssouf et ses pommes de terre qui tardent à rentrer dans le nouveau SYDONIA World! Oh transitaires moyens, petits et grands, ne pensez pas que les choses changent si vite en votre faveur. Le chef Loulah est encore là parce que les enquêtes lui permettent d’être toujours dans chaque conteneur …  

mardi 26 janvier 2016

fete des douanes : le Géneral Loulah commandes les troupes au PANPA !


Aujourd’hui 26 janvier 2016, la douane mauritanienne est en liesse au port de Nouakchott pour célébrer la fête internationale des douanes, placée cette année sous le signe de ‘’LA DOUANE NUMERIQUE POUR UN ENGAGEMENT PROGRESSIF ’’ !
Après la revue traditionnelle des troupes douanières par le ministre des finances et le directeur Général des douanes, il y aura le grand cérémonial de la levée des couleurs  sur commandement suprême du Général Loulah qui sera bien en parfaite harmonie avec l’événement,  comme  à l’accoutumée  sous le regard jovial des convives !
Il faut rappeler ici qu’au-delà de du grand boom en vue , c’est surtout la rentrée dans les caisses de l’État des milliards cash qui est bien appréciable !  
Si les fournisseurs et les fonctionnaires de l’État n’ont accusé jusqu’ici aucun retard, c’est bien grâce aux recettes des douanes !
 2015 aura été l’année du défis car les prévisions données aux bureaux du PANPA, ont été largement dépassées de plus que 5 milliards d’ ouguiyas , ce qui n’ est pas négligeable par les temps qui courent où les autres bailleurs comme la SNIM , mettent presque la clé sous le paillasson !
La douane mauritanienne est devenue aujourd’hui la garantie de la souveraineté de l’État quoi qu’on en dise ! C’ est pourquoi on ne met pas n’importe qui pour diriger ce corps  d’élite  dont les réalisations phares en recettes budgétaires constituent sùrement  une fierté de la nation ! Mais derriére tout ce succés il y a un homme discret mais efficace :le Général Dah Ould El Mamy , le DGD qui , seul assis dans un coin de son bureau peu flamboyant , a su rentabiliser l'univers des douanes dans l'environnement hostile des importateurs véreux !