lundi 24 novembre 2014

Démolition du marché central : la guerre du ''ventre du patron'' !




Le marché de la capitale sera reconstruit !

Depuis l’élection en 2006  de l’homme d’affaires, monsieur Ahmed Ould Hamza  à la mairie de Tevragh Zeina puis à la présidence de la communauté urbaine de Nouakchott, les visées annexionnistes et les tentatives d’OPA pleuvent sur les occupants du Kerch Elbatroune( marché central de Nouakchott ) !  Le banquier Mohamed Ould Bouamatou était le premier à revendiquer l’acquisition du marché  pour le reconstruire et le moderniser, soit disant ! Et depuis, les appétits d’expropriation se succèdent et se ressemblent,  sans convaincre le pouvoir en place ! On dit même que les derniers incendies du marché sont commandés par ceux qui veulent précipiter et justifier  l’OPA sur le ventre du patron !  
Selon Izid Bih , le nouveau porte parole frivole du gouvernement , la volonté de démolition du marché s’ inscrit dans le cadre de la lutte contre la gabegie et le détournement des biens publics ! 
En effet, selon Welghayetou tout l’argent public détourné depuis le 28 novembre1960  à nos jours, se trouve dans le ventre du patron (Kerch El Batroune) ! Welghayetou Mine Hadha , c’ est d’éventrer en fin le patron du marché central pour récupérer les biens de la nation détournés par les patrons mauritaniens , pontes du pouvoir ! A l’intérieur du ventre du patron , il y a le poisson, le fer, le projet Oasis phase I et II époque Whaghef , le PSA de Sidi Fall , les CAPEC  de Ould Khattri , la SONELEC époque Sidi Ould Riha , le port de Nouakchott époque Ould Deih ,  la SNIM époque Heyine , la SONADER époque Babetta , le CSA époque Boidiel , le programme sida  , la SOCOGIM , les différents budgets de l’ hôpital national depuis 1958 ,le projet Education V et VI , la plaine de Mpourié , la SMCP époque Dah Ould Abdel Jellil , l’ambassade de Mauritanie à Paris en 2002 , le CDHLCPI sous Zeini le sympa budgétivore , le budget du PRDS sous MOST , le port de Nouadhibou sous Hamada Ould Derwich , et les mines de Moghreine et de Tasiast sous Melainine Ould Tomy ! On peut y trouver peut être aujourd’hui, l’argent de la zone franche et les fonds de la trésorerie régionale de Nouadhibou ! En somme, tout l’argent de la Mauritanie se trouverait dans le Kerch El Batroun ! Il faut, selon Izid Bih , le récupérer pour financer l’agence Tadamoune et les autres projets de développement intégré dans les régions de concentration des Adwabas et ex réfugiés  !
Selon une étude récente du COTEM (contrôle technique de Mauritanie) , partenaire du bureau international SECO , le bloc qui abrite Kerch El Batroune n’a  pas  besoin d’ être démoli pour répondre aux normes de sécurité du porte parole Izid Bih ! Et quelle parole … Selon l’expertise du COTEM , seuls les « planchers des boutiques et couloirs de l’ étage devront être déposés et remplacés intégralement  » ! On peut donc évacuer l’étage et conserver tout le bâtiment de Kerch El Batroune !  Deux nouvelles associations sont nées contre ce projet de démolition : "SOS Kerch El Batroune" et "touche pas au ventre du patron" … La guerre  du ventre a-t-elle donc commencé ? A suivre 



   
                                                                                                                                                                    

jeudi 20 novembre 2014

Haut commandement de l'armée : attention aux moeurs !



Certains hauts gradés de l’armée se livrent régulièrement à des pratiques de trafic d’influences funestes, parce qu’ils ignorent que la corruption et le trafic d’influences sont des infractions voisines et que même ce dernier se confond souvent avec l’escroquerie ( article 405 du code pénal ) !
Voici un cas flagrant d’ escroquerie de l’ Etat lui-même , pratiquée par un Général de l’ armée , monsieur  Mohamed Lemine Ould Cheikh Sidi dit El Bourour en l’ occurrence ,ex commandant de la 6éme région militaire et actuellement chef d’ état major de l’ armée de terre ! Le Général El Bourour  , impose  aujourd’hui son cousin Ould Bouaref à Néma ,  comme trésorier régional ! Précisons ici qu’ avant  d’être parachuté à ce poste, Ould Bouaref était un simple gestionnaire  d’hôpital de Néma et qu’il n’a jamais fait le concours des inspecteurs de l’ENA pour être trésorier ! Autre grand trafiquant d’influences est le Général Félix Négri qui a placé tous les siens à la BCM ( DGA de la caisse et autres) !
Certains officiers sont choqués par la conduite inacceptable de certains de leurs chefs : chaque fois que  le Général Négri se déplace à l’intérieur du pays, son hôtel est assailli par des entremetteurs de rencontres agréables qui précédent son arrivée pour les arrangements adéquats  ! Cette conduite qui frise la nymphomanie, Félix la partage avec un autre général et non des moindres, devenu maréchal !
Certains officiers supérieurs dignes et honnêtes n’ont plus leurs langues dans leurs poches , parce qu’ils veulent un commandement irréprochable … Ils commencent d’ailleurs à perdre respect vis-à-vis de l’ hiérarchie , ce qui n’ est pas bon pour le moral des troupes ! Même dans les pays laïcs, chrétiens ou catholiques, cette conduite est inacceptable …
Il doit y avoir un texte interdisant le service des Maghaa qui détiennent tous les secrets de la vie privée de notre haute hiérarchie ! Dans les pays d’Etats de droit, comme la France et les USA, la dépravation des mœurs conduit inéluctablement à la démission ou au limogeage, alors qu’en Mauritanie, on s’en glorifie ! Qui peut nous expliquer, s'il vous plait  ?    

mardi 18 novembre 2014

Assainissement de Nouakchott : aprés les poubelles , le tour des moeurs !



Nouakchott aurait bien besoin de cette campagne de nettoyage, parce que la ville bâtait le record de la capitale la plus sale du monde ! Grâce au patriotisme du président de la république monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz,  qui a mis lui-même la main à la pâte, la ville de Nouakchott devient de plus en plus habitable et les enfants ne se confondent plus avec les sacs de poubelles dans les cours et les places publiques de Nouakchott !
Les charretiers ramasseurs qui avaient l’habitude de salir les rues , pour venir le lendemain chercher les poubelles pour être payés , ne sont plus sollicités ! Même la CUN a recruté des gens appelés « messieurs et mesdames propres  » qui passent la nuit et le jour à balayer !
L’armée nationale fait son devoir en temps de paix, celui de réaliser des œuvres humanitaires et les douanes qui assuraient déjà la protection de l’environnement surtout le trafic des déchets toxiques dangereux en provenance de Tasiast et MCM, mettent leur grain de sel dans cette campagne ! Mais la question qui se pose est de savoir si cet élan de mobilisation va continuer ?
Tous les hauts responsables, du ministre au planton répondent à l’appel … Les départements ministériels rivalisent dans le ramassage des déchets urbains pour en faire des tas, facilitant ainsi le travail des camionneurs –poubelles ! Il parait même que le président de la république suit les opérations de ramassage depuis sa suite de l’hôtel de Brisbane en Australie !
Après les déchets urbains et l’assainissement de Nouakchott, il y a lieu de nettoyer les mœurs des hauts responsables à Nouakchott, en utilisant les services du nouveau porte parole du gouvernement, monsieur Izid Bih mouillé jusqu’à la pointe des pieds, dans ces affaires de mœurs légères !
Ould Ehel Daoud le nouveau ministre tombeur de Ould Neini , ne devait –il pas prendre cette initiative salutaire pour nous éviter la punition d’ Allah qui nous guette à chaque instant  !   A suivre

lundi 17 novembre 2014

Esclavage : que faire du Boutt de Biram ?


Tadamoune  : partager  avec Birame le magot de Mahjoub ! 

Jusqu’à quand, le sieur Biram va-t-il se livrer impunément à la déstabilisation de la Mauritanie ? Tout d’abord l’inacceptable : lors des dernières élections présidentielles, on a permis au leader de cette organisation terroriste clandestine qu’est l IRA illégale, de se représenter à la magistrature du pays ! Et ironie du sort, il occupa la deuxième place juste après  le président de la république !
Donc, c’est l’Etat qui a  crée Biram de toutes pièces et cela nous rappelle l’anecdote du petit chiot et de son maitre : après un gavage bien nourri, le chien devenu colossal, se retourna contre son maitre et le dévora … Maintenant vous savez qui est le chien et qui est le maitre !
Si l’Etat faiblit devant cette créature colossale qu’est Biram , les mauritaniens n’ accepteront pas que leur paisible pays soit mis à feu et à sang par un homme sans loi ni foi et déclaré Moulhid par certains Oulémas!  Voilà le résultat que l’on obtient quand on accepte l’inacceptable …
Les Haratines  dignes de ce nom ne se sont jamais identifiés avec le terroriste Biram , loin s’en faut ! Le premier à le dire est Messoud Ould Bulkheir qui cria haut et fort, il y a cinq ans,   que Biram est une créature sans valeur ! A l’époque, beaucoup de gens en ont voulu au président Messoud , pensant qu’il s’ engageait dans une guerre de clochers , au sein de AC , mais l’histoire donne aujourd’hui raison à Messoud !
Biram est devenu comme le nombril (boutt ) de l’esclave : soit vous le laisser et il vous porte laideur , soit vous le couper et ca provoque la mort ( Boutt  El Abd) !  Mais jusqu’à quand ; le gouvernement va-t-il trainer ce Boutt ? Pourtant, il est interdit et illégal !
Si on le rappelle à l’ordre parce que l’ IRA est interdite , toutes les ONG et organisations internationales crieront à la violation des droits de l’ homme . C’est quand même bizarre,  qu’ un criminel devient un héros international médaillé par les nations unies pour sa lutte contre l’ esclavage ! Même madame Biram reçoit aujourd’hui les cadeaux des plus  grandes maisons  de marque !
Soit le gouvernement fait son boulot de maintien de la sécurité publique, soit les populations s’en chargent elles-mêmes, et ce ne sera ni bon pour le pouvoir, ni bon pour Biram lui-même !  Donc, la question Biram est  plus que jamais posée !
Les Oulémas qui sont protégés par notre sainte religion , ont été l’ objet d’ insultes de la part de Biram , qui non satisfait de ce forfait , s’ est permis de bruler les livres piliers de l’ islam comme les œuvres de l’Imam Maleck ! il fut arrêté pendant quelques jours , mais cela lui a donné plus de fougue et de témérité pour continuer à insulter les Bidhanes , en formant des nouveaux Biram encore plus durs dans leur langage insultant !   
Il faut que les autorités sachent que la patience a ses limites, comme la liberté a ses limites, ce que Biram ne semble pas comprendre ! Avant que la rue ne s’empare du maintien de l’ordre, il est grand temps pour l’Etat de faire son devoir ! Et l’agence Tadamoune dans tout ça ? Maitre Hamdi , doit –il partager son magot avec Biram ?  Les Adwabas disent que cette Wikala est un mensonge, car au lieu de contribuer à l’émancipation de la catégorie Haratine , Hamdi n’ a fait que renforcer la cause plaidée par l’ IRA à savoir que l’Etat mauritanien est esclavagiste …
Si le pouvoir est incapable de demander des comptes à Hamdi Ould Mahjoub , la rue le fera aussi !Donc , maitre Mahjoub doit faire attention pour ne pas précipiter sa pendaison lors de la prochaine opération de distribution gratuite des ânes ou chèvres laitières aux Adwabbas  ! Dans certains milieux des Haratines , on avance l’ idée que Hamdi est si insouciant qu’il ne détient même pas de comptabilité ! Où va donc l’argent du trésor  public, les Adwabas étant restés égaux à eux-mêmes ! Et ça, ce n’est pas la propagande de Biram … Revenons –en à Biram lui-même : a-t-il déjà entendu parler de Jagouar ? A –t-il été Jagouaré ? Qu’il sache que si l’Etat ne lui applique pas la loi, c’est la rue qui le fera et ce ne seront ni les  nations unies, ni Aminetou mint El Moctar qui vont le sauver ! Pendant que vous êtes Jagouaré , ce ne seront pas les communiqués d’ ici et d’ailleurs , qui vont vous aider  . La question nationale qui se pose aujourdhui est la suivante : que faire de l'épicentre (Boutt ) de Biram ?  

jeudi 13 novembre 2014

Zone franche : Echami comme future option !



Depuis sa fondation, l’autorité de la zone franche à Nouadhibou n’a crée que des fiascos ! Les prix flambent dans la capitale économique et les populations ont tendance à quitter la ville ! Même Sidi Ould Domane connu pour ses grandes qualités d’adaptation, a pris ses jambes au cou, préférant diriger les ruines de l’imprimerie nationale à Nouakchott ! Personne ne peut plus actuellement louer une baraque à Nouadhibou ou acheter un kilo de pommes de terre, parce que les gens n’ont plus d’argent … Les populations se dirigent vers Boulenouar , Etmeymichatt , Choum , F’dérick , Zouératt ou Atar !
Mohamed Ould Eddave l’ actuel président de la zone franche , serait entrain de  faire ses valises pour rejoindre le Polisario , où il aurait deux choix : un poste de gouverneur au Maroc avec une villa donnant sur la plage de Rabat en plus des avantages royaux pour les revenants à la patrie ( on sait que Ould Eddave a plus de fond de commerce que Hamada Ould Edderwich ) , soit aller aux camps avec un poste de ministre et c’ est la grande chanson du retour des braves à la patrie ! Mais ce retour au Moukhayem nous rappellera la sagesse suédoise : « vide- vide ,  titre grand » ! Puis ce sera le tour du marin Alpha et ses douaniers de revenir au bercail pour prendre part aux festivités du 26 janvier prochain sous le signe : " vive Alpha , à bas la zone franche" ...   
A Nouadhibou, il n’y aura plus personne et ce sera peut être la chance de Echami d’être habitée ! Au moins à Echami , il n’ y a pas de Vouth , ce qui est déjà un grand acquis … Maintenant on connait peut être  les raisons inavouées pour lesquelles le président Ould Abdel Aziz , tenait à créer la ville de Echami  contre vents et marées !

mardi 11 novembre 2014

MAED : l'éleveur des ânons nous conduit à la ruine !


Sidi Ould Tah à droite et au centre madame Mercedes pour saluer  les performances du ministre , soit disant !

Le ministre des affaires économiques et du développement ( MAED)  monsieur Sidi Ould Tah , alias l’éleveur d’ânons ( à ne pas confondre avec Ould Eddade qui élève les chiots mais ne les vend pas ) , conduit actuellement la Mauritanie vers l’endettement mortel en pratiquant des taux surélevés avec nos partenaires étrangers au développement ( fonds et guichet commercial face au rétrécissement du portefeuille de la banque mondiale) ! S'ajoute à cela l'absence de suivi des projets à cause de l'incurie des collaborateurs ! 
D’abord l´homme est un juriste, donc ignorant les formules les plus élémentaires de l’économie et du développement … Sidi Ould Tah est plutôt un applaudisseur grand calibre ! Depuis qu’il est ministre en charge du portefeuille des affaires économique, rien ne va plus : les prix du fer ont chuté de 25%, le poisson n’a plus d’acheteurs pace que les japonais qui  achetaient les poulpes à 90 %, ont découvert qu’ils  ont leur mot à dire sur les prix et ne sont plus pressés pour acheter aux prix de la SMCP ! Et ce n’est que pendant les périodes de fête qu’ils achètent … Donc, la Mauritanie est devant un dilemme : soit brader le poisson à des prix ridicules aux japonais, soit garder les stocks dans le froid des mois durant et cela coûte très cher !
Le ministre des affaires économiques a multiplié par mille le nombre des cadres de son département, avec un rendement moins un ( 5 conseillers du Trarza et 4directeurs de la parentèle du ministre) !
Le ministre pense trop à la licence d'exportation des ânes et tous les six mois, il nous amène la Mercedes du FMI pour nous dire que tout va bien en Mauritanie, alors que nous savons  que les prix des produits de première nécessité ont quadruplé : riz, sucre, farine, poisson, huiles, lait et hydrocarbures , le tout sur fond de détérioration progressive des termes de l' échange à cause du faible pouvoir de négociation du ministre  !  Certains prix ont flambé même au moment où madame Mercedess faisait son point de presse entourée de Sidi Ould Tah et de Ould Raiss ! Alors pourquoi fait-il à chaque fois appel à Mercedes pour dire aux gens que tout va bien ? En tout cas, cela n’aura pas d’effet sur la marmite des foyers mauritaniens parce que les prix du riz et des tomates augmentent chaque jour et le MAED de Sidi Ould Tah ne dispose d’aucune statistique fiable ! Allez savoir pourquoi … Au moins, on doit tenir compte au prochain remaniement, du profil de Sidi Ould Tah pour ne pas nous enfoncer encore dans la crise que nous vivons ! A suivre 

lundi 10 novembre 2014

Pouvoir/opposition :un nouveau dialogue malvenu !



Au moment où le pouvoir tend la main pour entamer le dialogue avec l’opposition , cette dernière vit actuellement les déchirures les plus irréparables !
La question qui se pose  est de savoir qui sera l’interlocuteur de l’UPR et du PM Yahya Ould Hademine …
On apprend que les leaders de l’opposition en sont presque venus aux mains et l’on distingue actuellement trois tendances principales qui s’opposent à elles-mêmes : il y a Ahmed Ould Daddah qui est parti d’ un coté, Tawassoul de l’autre sans oublier Messoud Ould Bulkheir qui joue aux tamtams de guerre dés les premiers jours ! Chacun est suivi par une partie de l’ opposition …
Avant le dialogue avec son ennemi juré, l’opposition devait se réconcilier avec elle même, ce qui est difficile ! Apparemment, les leaders de l’opposition cherchent le pouvoir mais n’ont pas de programmes politiques, ni de stratégie pour y arriver ! Même pour les petites règles protocolaires pour s’asseoir dans la salle des discussions, ils n’arrivent pas à coordonner !  
Ely Ould Mohamed Vall quant à lui a choisi le camp d’ Ahmed Ould Dddah , mais jusqu’à quand cela va durer ?
Devant cette situation où l’opposition n’existe que de nom, le pouvoir ne restera pas les bras croisés. Il pensera certainement à recruter des nouveaux militants jadis ennemis et placera aussi des agents dans les nouveaux états amajor affaiblis par la division …
Dans tout çà, quel destin pour le Boussati nouveau leader de l’opposition intronisé par maitre Sghair Ould M’ bareck ? Le poète visionnaire des années 40 , a déjà prévu l’émancipation inattendue des Ideyboussatt , dans son célèbre poème : « Idoor Ichouv Eli Mamaat  Taghaloub Vilhoukouma 
Cabitein Emney Ideyboussatt Tahtou Yetna Min Messoume …  » A l’époque de ce Gaave , les capitaines étaient les plus hauts gradés dans l’ armée mauritanienne  !
Ould Abdel Aziz qui était prêt peut être à faire des concessions pour l’opposition, n’a maintenant plus de raison de le faire et les conduites infantiles auxquelles Ould Daddah , Messoud et consorts, nous ont habitués ne sont pas de nature à glorifier notre système démocratique !