jeudi 30 juillet 2015

Moulaye à l' orée de la primature !

Le vétéran de la primature s' est taillé une réputation d' homme d' État irremplaçable !


Le retour de Moulaye III meuble actuellement tous les salons de Nouakchott, au moment où l’actuel premier ministre monsieur YOH , dont la nomination a inauguré le deuxième mandat du président Mohamed Ould Abdel Aziz , peine à recueillir toutes les voix même au sein de la majorité présidentielle ! Il était déjà impopulaire quand il occupait le poste de ministre du transport, mais les observateurs le donnaient pour ADG de la SNIM dont il connait les méandres !
On regrette déjà l’époque de Moulaye avec ses différents ministres gros calibre comme Thiam Diombar et Mohamed Ould Boilil le MINT puissant !
L’ ex PM a relevé le défi dans les moments les plus difficiles du premier mandat de Ould Abdel Aziz avec l’ exécution des grands chantiers du président comme le projet d’ aéroport international de Nouakchott , la grande centrale électrique de Nouakchott ,les grands projets d’ adduction d’ eau du DHAR et Foum Gleita , l’extension des ports de Nouakchott et de Nouadhibou , sans parler du retour des réfugiés et de la maitrise de la situation sécuritaire dans le pays !
Moulaye et son équipe étaient toujours là, sourire aux lèvres mais fermeté dans la prise des décisions qui relèvent de l’intérêt national !  Même les éléments les plus radicaux de l’opposition, reconnaissent aujourd’hui en Moulaye , un interlocuteur crédible !
On se rappelle son secret qui est la grandeur dans la modestie, quand il rappelait à ses visiteurs que l’intérêt national doit être partagé par tous les fils du pays ! C’est sur cette fondation élémentaire que toute discussion peut être envisagée  .Les autres actes demeurent négociables si la Mauritanie sécurisée et l’unité nationale préservée, sont le patrimoine commun !  Voilà ce qui fait la force de l’homme et fait de lui un PM irremplaçable !
D’ ailleurs le président de la république a fait un choix judicieux en le nommant ministre secrétaire général de la présidence qu’il peut consulter à tout moment pour n’ importe quelle question de l’heure !
Une  autre devise de Moulaye dont il ne se sépare jamais, c’est la discrétion et certaines mauvaises langues disent qu’il ne partage même pas le secret avec lui-même !
Maintenant on sait la tête du futur cabinet, mais il manque les musiciens qui seront des nouveaux jeunes, avec un accent sur la présence du genre et les composantes sociales négligées comme les Haratines et les Maalmines !
Moulaye III , on en parle beaucoup quand même et la fin des visites régionales , c’ est pour bientôt ! Wait and see  

mercredi 29 juillet 2015

Poste d'ambassadeur/RIM à Rabat : un vide mystérieux !

Mohamed Ould Maouya est le dernier ambassadeur en poste à Rabat , puis le vide s' installe !


Depuis trois ans, le poste de chef de mission diplomatique de la Mauritanie à Rabat, est toujours vide, mais les relations d’échanges économiques et sociales ne semblent pas en souffrir !
Une chose est établie cependant : sa majesté le roi Mohammed VI fait le tour de tous les pays d’Afrique, voisins ou éloignés de la Mauritanie sans inclure Nouakchott à l’itinéraire royal. Cela demande une explication, tout de même !  Mais Nouakchott et Rabat restent bouches cousues à ce sujet …
A-t-on proposé à Nouakchott un candidat à ce poste que le Maroc aurait refusé ? C’est l’une des probabilités, mais on n’est pas au courant d’un nom quelconque ! De toutes les façons, il est facile de changer de candidat en cas de besoin et ce n’est pas ce qui manque !  
Le dernier occupant du poste d’ambassadeur de Mauritanie à Rabat est Mohamed Ould Moawiya qui a dû quitter le royaume pour faire valoir ses droits à la retraite !   
Tant que les deux capitales gardent le silence, comme s’il s’agissait d’un secret d’Etat, ce vide sera toujours un mystère !  
Pendant ce temps, les agrumes chérifiens continuent de remplir les étalages  dans nos centres commerciaux  et les malades mauritaniens remplissent les établissements sanitaires marocains !
Certes, la présence d’un ambassadeur de la Mauritanie importe peu mais reposons cette question à nos décideurs politiques : quel sera le futur ambassadeur à Rabat ?  Ce vide a quand même une incidence budgétaire positive qu’apprécierait le nouveau ministre des finances, monsieur Moktar dit picsou prés des sous !  A suivre

mardi 28 juillet 2015

PANPA : quand les dockers font la loi !



Savez vous que le port de Nouakchott est l’unique établissement au monde où on pratique la mise à sac de tous les conteneurs importés ?
Le commerçant assiste impuissant au déballage anarchique de ses produits dont certains articles se brisent et d’autres disparaissent par l’effet de brutalité des dockers à l’appétit lancinant !
Ces dockers qui semblent imposer la loi de la jungle au port de Nouakchott, doivent être mis  dans des conteneurs pour être expédiés vers d’autres ports du monde afin de voir ce qui se passe là-bas ! Pourquoi pas …
Ils constateront par eux-mêmes qu’il est interdit de dépoter un conteneur quelqu’en soit le contenu, pour générer une activité de manutention - terre !  Un tel voyage de formation des dockers pourrait être financé par l’agence Tadamoune de Hamdi Ould Mahjoub parce qu’il s’agit d’un problème de séquelles de l’esclavage !  
Chems dit Hercule Harnos aurait appris par son collègue Mamadou Ndiaye dit le gorille du port de Dakar, que les conteneurs sont intouchables sur le terminal du terre plein !
Jusqu’à quand  l’ignorance des dockers de Mauritanie continuera- t-elle à imposer ses bêtises aux paisibles commerçants ?  Il appartient au directeur actuel du port autonome de Nouakchott dit port de l’amitié (PANPA), cousin du PM actuel monsieur Yahya Ould Hademine (YOH)  , de mettre de l’ ordre dans cet établissement public vital pour l’ économie mauritanienne !
La sortie des conteneurs (sortie TC) est un droit non discutable de l’importateur et cela ne doit pas être mis en cause pour faire plaisir aux dockers sans loi ni foi !  Chems doit d’abord apprendre aux frais de l’agence Tadamoune , que le nombre des dockers dépend du nombre des grues et des chariots élévateurs et si possible , la réglementation en matière de transbordements des conteneurs au terminal du terre plein ! L’ignorance est l’une  des plus terribles séquelles de l’esclavage qui doit être traitée au PANPA ! Maitre Hamdi , ente vem !   

lundi 27 juillet 2015

La grande muraille peut-elle mener à la Haie ?

Le président soudanais est à Nouakchott pour le sommet de la grande muraille verte !


La CPI a manqué son coup au mois de juin dernier à Pretoria où la cour devait mettre la main sur le président soudains , Oumar El Béchir qui assistait à un sommet de l’ OUA en Afrique du sud !
L’espace aérien sud africain n’est pas aussi protégé que celui de la Mauritanie où beaucoup de choses se passent sans qu’on en parle …Mais qui va fournir le commando qui mènera l’ opération Nouakchott – Den  Haag ?
En tous cas tous les ingrédients sont là pour que la CPI relève le défi que lui fait le président soudanais !  
Vous avez compris qu’il s’agisse ici encore d’une fiction mais plausible si la communauté internationale le veut bien, comprenez les USA  !
Le détournement de l’avion présidentiel pour exécuter la sentence de la CPI sera alors un cassis belli dont ni Nouakchott ni Washington ne souhaiterait la réalisation …  Mais force est de constater que la menace du droit pénal international sur le chef de l’Etat soudanais se fait de plus en plus persistante depuis ces dernières années ! Oumar El Béchir en est-il conscient avec ses interminables voyages à l’étranger où il prend part à n’ importe quelle manifestation, même à la journée du ‘’chat malade’’ ! L’homme connait-il le proverbe bien de chez nous selon lequel  ‘’Oum Essareg Maa Etem Ellaemzaguirta ‘’ !
D’ ailleurs, s’agissant de cette grande muraille verte, il faut dire aux africains qu’on ne copie pas si facilement les chinois …Une grande muraille contre la pauvreté en Afrique ne sera qu’un rêve !  Comment réunir la Mauritanie et le Soudan dans un projet intégré alors que des milliers de kilomètres et d’obstacles les séparent ? Ils n’ont en commun que la civilisation afro-arabo islamique. Le soudan était un transit important pour nos pèlerins depuis des siècles, qui y ont laissé des enfants en allée retour, provenant des mariages de circonstances ! Les soudanais apprécient aussi hautement les hommes de savoir venus de Bilad Chinguitt !    

vendredi 24 juillet 2015

Vie de la nation : les institutions budgétivores de la république !



Au moment où notre jeune ministre des finances encore plein de zèle, est à la recherche d’une stratégie nationale de lutte contre la gabegie, il est opportun de rappeler que partout dans ce pays on ne trouve que des institutions budgétivores dont on peine à justifier l’utilité  dans une Mauritanie aux ressources limitées !  Voici la liste :
-   Conseil économique et social ,un éléphant blanc sans aucune utilité parce qu’ il ne sert qu’ à remplir les poches de Messoud Ould Bulkheir après avoir permis à Ould Haimer de s’enrichir sur le dos du pauvre contribuable mauritanien ! D’ailleurs cette institution devient le repère de vieillards Harnos eux-mêmes sans aucune utilité pour le pays !
-   Conseil constitutionnel : c’est la boutique de Sghair Ould M’ bareck dont on doit couper le budget à 70% ! Le ministre des finances,  monsieur Ould Diay est –il aveugle ? Monsieur Sghair vient à 11 heures au bureau, pour boire du thé et téléphoner à son berger aux frais de l’institution et ferme la boutique avant midi ! En dehors de l’investiture du président tous les cinq ans , cette institution ne sert à rien du tout !
-  Agence Tadamoune pour la lutte contre l’ esclavage : Même si le président était bien inspiré en y nommant Hamdi Ould Mahjoub , il n’ en demeure pas moins que l’ agence des Hratines comme on dit , coûte à l’ Etat plusieurs fois le budget de la police nationale , y compris la police Misgharou et celle des eaux et forêts !   Les Adwabas eux-mêmes, peinent à justifier l’utilité de cette institution qui n’a aucun bilan en dehors des randonnées de maitre corbeau qui tient à son bec des plaidoiries mensongères dans le terroir ! Son budget doit être divisé par mille !
-  Les commissions des marchés : il y a des dizaines d’autorités de régulation des marchés dont les budgets de fonctionnement sont énormes
-    Le médiateur de la république : voilà un clochard dont on entend parler mais qui ne se manifeste jamais ! Pourtant, son budget de fonctionnement est énorme … Non seulement cette institution doit être supprimée parce qu’ elle ne sert à rien , mais  son directeur actuel doit être arrêté puis jugé publiquement pour détournement des salaires non justifiés et gabegie !
-  La CENI : ce club des vieillards qu’on appelle comité des sages  doit être dissout, mais avant cela, l’ IGE doit faire les bons comptes avec Ould Soueid Ahmed le vieux sourd !
-   Zone franche : cet autre éléphant blanc, n’a encore servi qu’à financer les mariages de Sidi Ouls Domane à Nouadhibou et les voyages long courrier de Ould Eddave en class affaires et quelles affaires ! lol
-   GGSR : l’institution des jeunes policiers doit disparaitre en même temps que le label Misgharou qui est fini depuis la nomination du Général Lebatt ! Les finances de l’Etat doivent être orientées vers des projets plus rentables que la circulation urbaine qui n’existe que de nom ! Même les conducteurs d’ânes sont plus disciplinés que les automobilistes au milieu des policiers Misgharou ! La circulation à la Wezni Misgharisation …
Avant de réduire soit disant , le train de vie des ministres et des agents de l’Etat, il faut penser à faire des coupes au niveau des budgets des institutions de la république, budgétivores inutiles !  Au lieu de s’affoler aussi pour avoir de l’argent en augmentant les taxes de l’ Etat , il faut savoir économiser ses ressources … A suivre la liste des institutions budgétivores !

mardi 16 juin 2015

LTV prend un congé ramadanien !



LTV vous dit Ramadan Kerim en suspendant ses publications durant ce mois béni … Nous vous donnons rendez-vous après la fête du Fitr El Moubarak Inchaa Allah !
Mais avant de vous quitter, quelques repères de l’année en cours :
-          Réélection du président Mohamed Ould Abdel Aziz au premier tour pour un deuxième mandat !
-          Apparition d’ un Martin Luther king mauritanien en la personne de Biram Leabeid , le Hartani à la recherche de son identité culturelle ! Notre Martin national have a dream mais dans les geôles de Lekdea !  
-          Crise sociale à la SNIM et les travailleurs obtiennent gain de cause malgré l’entêtement de l’ ADG Loudda !
-          Mini remaniement ministériel engendré par le départ de Sidi Ould Tah à Khartoum pour diriger la BADEA !  
-Baisse sans précédent du volume de l'importation des marchandises via le PANPA , mais le Général Dah Ould Mamy directeur général des douanes  redéploie un nouveau chef de visite prodigieux pour renforcer Loullah et faire face au phénomène ! 
-          La charte Haratine continue de faire parler d’elle au moment où le président visite les différentes Wilayas du pays à la recherche d’un troisième mandat et il est d’ ores et déjà plébiscité !
-          Relance avortée du Hiwar mort-né ! Le pays est à la recherche d’un nouveau PM et on avance le nom d’un intellectuel gros calibre en la personne de Mohamed Salem Ould Merzoug !
-          Le roi du Maroc fait le tour de l’Afrique sans passer par la Mauritanie !
-Bouamatou et Echavi font parler d’eux à l’ occasion du mariage de la fille du conseiller de l’ ex président  Blaise Compaoré  , assassin de Thomas Sankara dont le corps est exhumé à Wagadougou ! On dit que les comptes ne vieillissent pas …
- Mort de Belmoctar annoncée pour la troisième fois, mais le Pentagone qui dirige les opérations garde bouche cousue alors que le gouvernement libyen insiste sur la mort de ce chef de la Qaida au Maghreb arabe responsable de plusieurs assassinats en Mauritanie, en Algérie et au Mali !  
- Omar El Bechir exfiltré par le gouvernement Sud Africain alors qu’il assistait à un sommet de l’UA, crie victoire sur la CPI !
-Le ramadan s’annonce chaud et on parle d’un Iftaar- Hiwaar au palais ocre, sur invitation du président de la république, Mohamed Ould Abdel Aziz ! Bon Ramadan et à bientôt …

lundi 15 juin 2015

Vie de la nation : Aziz vers un troisième mandat !

La constitution ne vote pas , c' est le peuple qui dit oui ou non  ! 


Les projets d’infrastructures nationales entamés et dont les chantiers ont été inaugurés récemment par le chef de l’Etat durant ses dernières visites  dans les Hodh , en Assaba , au Brakna , au Trarza et au Ghidimaga , ont besoin d’ un suivi par l’ Homme qui les a initiés ! Sans un tel suivi, ils meurent comme ceux qui les ont précédés ! C’est malheureusement l’amère réalité en Mauritanie  où les absents ont toujours tort et les présents sont applaudis !
On nous avance souvent l’argument contraire que la constitution interdit  un troisième mandat mais, qui décide au fait ? Est-ce le peuple ou la constitution ?
Les applaudisseurs de talents et de réputation intercontinentale au Trarza , ont dit clairement que la constitution est un papier et que la décision demeure entre les mains du peuple …Il appartient donc au peuple mauritanien de dire Oui ou Non !
Si aujourd’hui Mohamed Ould Abdel Aziz doit faire un troisième mandat, le peuple mauritanien toutes composantes confondues,  lui réitère sa confiance parce qu’il a fait ses preuves comme chef d’Etat patriote et courageux !
Les gens de l’ opposition ont des promesses mais Aziz a des actions concrètes dans tous les domaines les plus vitaux comme l’ eau , les routes  , l’ électricité , les désenclavements , l’ alphabétisation , la santé et l’ émancipation ! La leçon à tirer de ces dernières visites dans le terroir, est que le peuple en a ainsi décidé, n’en déplaise à l’opposition déchirée !
Maintenant l’heure est à l’unité nationale pour livrer bataille aux ennemis du peuple mauritanien terrés à l’étranger et qui se sont enrichis sur le dos du contribuable mauritanien, à ciel ouvert avant de se retirer dans les châteaux de Marrakech et ailleurs !
Si l’opposition veut réellement faire du bien au peuple mauritanien, elle pourra peut être l’aider à recouvrer ses biens détournés par ses malfrats en les appelant à la barre pour crimes économiques contre les intérêts de la nation !
Aujourd’hui, la question du troisiéme mandat est plus que dépassée, alors parlons du cinquième … Il y a des chefs d’Etats en Europe et en Afrique qui ont fait cinq mandats et leurs pays sont des plus prospères au monde !  
De toutes les façons, comme l’adage  anglais le dit si bien, the devil you Know is better the devil you don’t Know !
Parlons un peu de l’alternance et de quoi a-t-on peur en fait ! Alors voici un scénario peu probable : l’opposition gagne les élections ! Durant les six premiers mois, on assistera à une bagarre farouche pour former un gouvernement ! Chacun voudra devenir ministre des finances ! Chacun voudra voir son protégé devenir directeur général des douanes ou DGSN … Pendant ce temps, c’est le vide et l’ouguiya commencera sa descente aux enfers ! Les bailleurs de fonds se retirent et le nouvel ADG de la SNIM prendra la fuite en prenant avec lui le cash disponible !
Partout ce sera la crise et c’est le début de la fin du nouveau pouvoir … Le nouveau président élu prendra un décret organisant des nouvelles élections anticipées mais son parti politique ne le soutiendra plus et vous connaissez la suite que vivent encore aujourd’hui des pays africains frères !  Qu’Allah nous préserve de ce scénario macabre …
Nous sommes un petit peuple paisible formé de lascars où maures et poulaars  vivent en frères ennemis avec un seul but, celui de voler l’argent de l’Etat en le distribuant aux griots pour écouter des louanges et flatteries ! Tel est le Bilad Chinguitt dans sa situation actuelle !